Qu'est-ce qu'on peut améliorer ?

Les oubliés de la mobilité

La mobilité pour les personnes âgées et/ou à mobilité réduite est encore et toujours un calvaire. Les personnes ayant une restriction de la fonction motrice des membres inférieurs n'ont que très peu de possibilité de se mouvoir dans le pentagone. L'aspect sécuritaire des déplacement de telles personnes est défaillant. il n'est pas rare de voir des usagers des espaces piétons se déplaçant à vélo et à trotinette à vitesse élevée ne pas tenir compte des difficultés des personnes dites plus faibles et d'effrayer celles-ci. De Plus, les accès au centre de la ville pour ces personnes sont compliqués. De fait, la sécurité est caduque. Ainsi, au contraire de ce que cela a apporté d'un point de vue accessibilité et convivialité aux usagers ayant des capacités physiques permettant de se mouvoir à vélo et à trottinette, les développements apportés aménagements des voiries du centre de la ville sont une régression pour les personnes agées et/ou à mobilité réduite